Dans une interview filmée, Eurogamer s'entretient avec Maria Aliprando de Bethesda à propos de la vue à la troisième personne, du gameplay et de la façon de devenir empereur !

Au début, le journaliste explique son expérience et son premier ressenti, qui était plutôt négatif. Mais depuis, le jeu a totalement revu sa copie, avec de meilleurs graphismes et une vue à la première personne, offrant plus que jamais une expérience Elder Scrolls. Maria acquiesce et explique qu'ils ont à l'origine montré une version très basique, où il manquait de nombreuses choses. Depuis, ils ont énormément retravaillé sur le moteur de jeu, les animations et le système de vues. Car elle le confirme, à l'origine, la vue à la première personne n'était pas prévue, essentiellement pour des raisons techniques par rapport au système MMO. Mais quand ils ont vu les très nombreux retours des joueurs demandant cette vue, ils ont trouvé une solution. Le principal défi consiste à trouver une solution pour informer les joueurs de ce qu'il se passe dans leur dos. C'est une problématique qui ne se pose pas dans les jeux solos, tout étant maîtrisé pour n'arriver qu'en face du joueur, mais qui est propre au monde ouvert d'un MMO.

Quetedaedra2

Le jeu tel qu'on peut le voir est très proche du produit final. Il reste quelques animations à faire ou des textures à améliorer (les armes sont encore en basse résolution). Ils travaillent également à s'assurer du bon affichage simultané de 200 personnes en train de se battre, d'utiliser des armes de siège ou de lancer des sorts avec des murs destructibles en arrière plan, une gestion de la météo et du cycle jour/nuit. C'est un challenge technique important mais un objectif qu'ils ont en tête depuis le début.

Leurs buts principaux est de délivrer une expérience Elder Scrolls mais également un jeu moderne, avec une expérience sociale et des tactiques avancées. Pour y arriver, il est important que le système soit efficace et permette de profiter de toutes les fonctionnalités à grand échelle du jeu (batailles entre les 3 alliances, zones d'aventure avec des groupes de 24 personnes...).

L'histoire pourra être terminée mais lorsqu'on atteint le niveau 50, on n'a qu'environ 30% de ses compétences. Il y a donc encore beaucoup à faire au-delà :

  • rejoindre la guerre d'Alliance en JcJ, même si c'est accessible dès le niveau 10.
  • participer à l'effort de guerre (des quêtes JcE dans la zone JcJ).
  • participer aux donjons Maître, une version héroïque de 6 des 16 donjons proposés au lancement avec une histoire, des stratégies et des zones spécifiques à ce mode de difficulté.
  • rejoindre les zones d'aventure, proposant du contenu de groupe de 4 à 24 joueurs.
  • découvrir le contenu des autres alliances (50+ et 50++) permettant d'explorer tout Tamriel avec un seul personnage. Il faudra compter jusqu'à 150h de jeu par Alliance.

Livre

Le contenu au-delà du lancement est déjà prévu et le planning promet d'être "agressif". Actuellement, la cité est assiégée et ils vont faire évoluer l'histoire. Ils vont également introduire le système de Justice. En effet, au lancement, on pourra voler des choses sans conséquences...mais cela ne durera pas. Seront également ajoutées la guilde des voleurs et le Dark Brotherhood avec une histoire et des quêtes.

Lorsqu'on participe en JcJ, on gagne des points d'Alliance, en tuant ses ennemis ou en soignant ses alliés. Tenir une forteresse ne donne pas beaucoup de points d'Alliance mais apporte des bonus et une facilité d'accès (routes). Ce calcul est fait afin d'encourager les gens à conserver les forteresses et non à se les échanger avec ses ennemis. Les amateurs de JcE pourront également y faire des quêtes dans les cités neutres. Pour qu'une Alliance puisse couronner un Empereur, elle doit contrôler tous les forts autour de la cité impériale. Si c'est le cas, le joueur qui a le plus de points d'Alliance, qui a le plus contribué à la victoire, devient Empereur. En récompense, on obtient une ligne de bonus, un arbre de compétences et on devient très fort sur le champ de bataille. Si on perd la couronne, alors on peut toujours utiliser les compétences, mais elles seront bien moins puissantes (au niveau des compétences classiques).