FirstLook de Gamerzine a récemment pu jouer un peu à The Elder Scrolls Online. Beaucoup de points ont été abordés, pas grand chose de nouveau, c'est un fait, mais voici un résumé de ce qu'il faut en retenir et de ce qu'il ressort de leur entretien avec Matt Firror, directeur du jeu. Je vous conseille de jeter un œil au magazine même si vous ne parlez pas anglais car la mise en page est vraiment sympathique.

  • Matt Firor considère The Elder Scrolls Online comme une suite de la série The Elder Scrolls plus qu'un MMO. Le côté RPG est avantagé , avec une composante multijoueurs.
  • Utiliser le même type d'arme sur le long terme débloquera des compétences pour notre personnage. Toutes les armes seront maniables par toutes les classes de jeu.
  • Nous aurons des commandes pour nous asseoir, sourire, danser, et bien d'autres afin de donner des expressions à nos personnages.
  • Il sera possible de voler des éléments aux villageois et PNJ.
  • Nous pourrons évidemment interagir avec les livres, il y en aura un très grand nombre en jeu (300 grands livres et 700 plus petits).
  • Les quêtes seront données par divers PNJ ambulants ou non, marchands, gardes, ... Ces PNJ n'auront pas de gros points d'exclamation sur la tête mais une faible aura distinctive. Nous aurons des choix moraux lors de nos quêtes.
  • Le fait de récupérer des éléments artisanaux, comme les papillons, directement à la source est conservé. Un papillon vole ? Attrapons-le ! Intéressé par la fleur en face de nous ? Cueillons-la !
  • Les monstres ne donneront pas n'importe quoi, nous obtiendront le plus souvent ce qu'ils avaient en arme ou ce que l'on peut trouver sur eux (Une côte, de la monnaie, un sac, un casque, une épée, ...)
  • Les villes peuvent paraître un peu vides mais Zenimax compte les remplir avec les joueurs.
  • Les joueurs pourront rentrer en JcJ dès le niveau 10 et combattre aisément avec des hauts-niveaux
  • Le haut-niveau sera différent des autres jeux, nous pourrons réaliser l'histoire d'une autre alliance si nous avons complété entièrement la nôtre. En complétant entièrement cette deuxième alliance, nous pourrons ainsi débloquer la troisième et dernière alliance. Il y aura quelques outils haut-niveau comme la grande carte JcJ Alliance contre Alliance ou l'artisanat. Nous voulons absolument qu'il y ait une large variété de choses à faire une fois le niveau maximum atteint.
  • L'artisanat sera une grande composante du jeu et la maîtrise sera longue mais intéressante et enrichissante.
  • Il nous sera possible de modifier l'Interface Utilisateur du jeu.
  • Même si le jeu ne se considère pas comme un MMO mais plutôt un RPG multijoueur, il y aura très largement de quoi s'amuser à plusieurs en jeu et les joueurs apprécieront.
  • Pour terminer, il n'y aura pas de dragons en jeu, ils raconteront d'autres histoires !