Déjà le onzième numéro du maintenant traditionnel pot-pourri, qui recense quelques réponses aux questions que la communauté se pose. Comme d'habitude, voici notre résumé.

 Altmer_luth

  • Lors d'une campagne, il y a une certaine limite au nombre de joueurs d'une même alliance qui peuvent la rejoindre. Une certaine tolérance sera acceptée pour les joueurs de même groupe ou guilde, mais le but est de ne pas nuire à l'équilibre général des forces en permettant qu'une Alliance ne ramène trop de joueurs.
  • Il n'y a pas besoin d'appartenir à une certaine Alliance pour rejoindre une guilde de PNJ, comme celle des mages ou des guerriers. Ces guildes sont neutres dans le conflit entre les trois alliances.
  • Au niveau des noms, plusieurs espaces seront autorisés. La limite sera uniquement de quatre espaces, traits d'union ou apostrophes. Cela vous laisse beaucoup de choix et permet de choisir des noms canoniques dans la langue argonienne ou dunmer par exemple.
  • L'entraide sera récompensée dans Tamriel. Ainsi, vous pourrez récolter de l'expérience et du butin en éliminant un ennemi, même si celui-ci a déjà été entamé par quelqu'un d'autre.
  • Une forteresse, pour avoir le statut "attaquée", doit avoir subi des dégâts suffisants sur l'une de ses structures (murs ou portes).
  • Lors d'un crochetage de coffre, il faudra prendre garde, car les ennemis joueurs et non joueurs pourront très bien vous surprendre et vous attaquer.
  • Pour pouvoir crocheter une serrure, il vous faudra des crochets, qu'il faudra mettre à la bonne place. Le jeu vous aidera avec des indices visuels et audio. Regardez cette vidéo à 1min10 pour plus d'informations.
  • Au début du jeu, Tamriel sera divisé en trois parts égales pour chaque alliance. Bien sûr, cela risque de vite changer.
  • Monter en grade en JcJ vous fera gagner quelques titres militaires et pourra vous faire apparaître sur des tableaux de classement.
  • La vampire Sérana, qui peut nous accompagner dans Skyrim, est née durant la Première Ere, mais s'est malheureusement  faite enfermer dans un cercueil en pierre à la fin de la Première Ere et  jusqu'à la Quatrième Ere. Peu de chances de la voir donc.
  • Quand on demande à M'Aiq le Menteur s'il y a des chances de croiser l'un de ses ancêtres, voici sa réponse : "Dans le développement de n’importe quel projet – et l’on peut considérer un arbre généalogique comme une sorte de projet – vient un moment où il faut choisir entre bâtir sa propre légende, et aider autrui à bâtir la sienne. Mais cela dit, pourquoi la souris a-t-elle volé le fromage ?" Je vous laisse méditer là-dessus.
Source : http://www.elderscrollsonline.com/fr/news/post/2013/11/18/posez-nous-vos-questions--pot-pourri-11